Livres blancs: pourquoi en publier régulièrement

Ce nouvel article complète celui consacré dernièrement aux raisons pour lesquelles il est nécessaire de publier des livres blancs pour améliorer sa présence sur internet. Voici donc les 5 autres arguments qui nous semblent légitimes dans la diffusion de livres blancs.                                                                                                               

5. Positionnement et leadership accrus grâce aux livres blancs

L’idéal est d’inciter les visiteurs de votre site web et de vos réseaux sociaux ainsi que vos clients à contribuer d’eux-mêmes à votre notoriété. Pour y parvenir, il est nécessaire de construire une crédibilité légitime. L’usage de livres blancs dans votre stratégie web y contribuera fortement. Que vous ayez une activité indépendante, une entreprise, ou que vous dirigiez une association, vous devez être reconnu sur internet comme une référence en matière d’informations dans votre domaine.

Vous devez en premier lieu devenir une source d’informations renommée avant de pouvoir développer votre prospection, vos ventes ou vos adhésions. Dès lors, les gens commenceront à parler de vous parce que vous êtes digne de confiance et loyal envers eux. L’essentiel est de garder une intention transparente en termes d’information et de répondre au besoin de renseignement de votre public alors que vos concurrents cherchent d’habitude à pousser les ventes avec un « pitch » publicitaire pas toujours crédible. C’est là le rôle d’un livre blanc.

Dans la lutte pour se hisser à la meilleure place, celui qui fait autorité est celui qui domine la profession par son expertise et sa réputation de défendeur des intérêts de son audience.

En dressant par exemple, l’état des lieux d’une activité ou en faisant le tour de la question d’une problématique, en proposant des conseils neutres et avisés, il est possible d’ouvrir une brèche dans laquelle vous positionner comme un leader incontournable. 

Parmi les nombreuses entreprises communicantes sur le web, certaines ont appris à créer du contenu de grande valeur. La réussite et l’impact d’un message résident dans sa qualité, sa pertinence et son utilité pour le public. Les internautes savent faire la différence entre des contenus profitables et des textes racoleurs qui ne leur apportent rien. Mais un contenu de qualité requiert un savoir-faire rédactionnel que l’on ne trouve la plupart du temps qu’en externe.

6. Campagne de relations publiques

Vignette Qualité de rédaction d'articlesLes associations, les syndicats professionnels, les collectivités locales et les autres acteurs de la vie civile trouvent dans la technique du livre blanc un formidable vecteur de communication. C’est aussi le cas, bien sûr, des grandes entreprises et des PME. Ce type de media les aide à valider publiquement la cause qu’ils défendent ou la justesse du projet qu’ils planifient. Il peut même servir à questionner le public sous la forme d’enquête d’utilité.

Dans une situation de crise, par exemple, ou à l’occasion d’un événement programmé à moyen terme, ou encore lorsqu’il s’agit d’améliorer un aspect de la vie sociale, le livre blanc permet d’exposer son historique, ses succès, de transmettre des informations capitales, de susciter l’adhésion, plus que ne le ferait un simple prospectus, une lettre d’intention ou un dossier sur internet.

7. Budget adapté à la crise

La baisse d’impact des magazines d’entreprise crée un vide que les autres supports professionnels ne peuvent combler. Cependant, le grand public et les professionnels qui constituent votre marché potentiel cherchent des informations. Où vont-ils les trouver?

Les livres blancs offrent la possibilité d’une meilleure allocation du budget marketing sur le cœur de votre métier. Ils sont un vecteur important du « mix » de votre plan de communication web. Ils en sont les éléments transformateurs. Mais attention ! La réduction des budgets de communication en temps de récession économique ne doit pas dégrader la qualité des messages. Pour une enveloppe raisonnable, il est possible de communiquer efficacement.

Si votre budget est trop réduit, par exemple, pour pouvoir réaliser une campagne de diffusion de plusieurs livres blanc dans l’année, ou pour concevoir un livre blanc de 40 pages en « one shot », vous avez la possibilité de redéfinir votre projet en plusieurs mini-projets et de réaliser un premier livre blanc de 10 ou 16 pages consacré à un thème prioritaire.

8. Impact et rentabilité

Ne comptez pas sur la seule présence de votre livre blanc sur votre site pour qu’il soit connu de tout le monde et pour accroître le trafic vers votre site ! Vous devez créer du « buzz » autour de vos livres blancs. À moins de considérer le lancement de votre nouveau document comme un « produit » à part entière, personne ne connaîtra son existence à moins que votre site jouisse d’une grande notoriété.

Il est donc essentiel de concevoir un plan marketing prévoyant tous les canaux de diffusion possible pour faire connaître vos livres blancs. En outre, ce plan marketing doit inclure vos équipes en contact avec vos audiences cibles. Votre force de vente, votre département de phoning, vos partenaires, les influenceurs, etc., doivent connaître vos livres blancs et exploiter toutes les occasions d’en parler.

Enfin, un livre blanc a une durée de vie plutôt longue – plusieurs mois. Sa diffusion peut être coordonnée avec l’emploi d’autres outils marketing : vidéos, interviews, plaquettes, forums électroniques, les possibilités sont nombreuses. L’essentiel est de faire feu de tout bois pour inciter tous vos publics à télécharger vos livres blancs.

9. Facilité de réalisation

En planifiant soigneusement les étapes de votre projet, vous pouvez publier un livre blanc en quelques semaines. Grâce aux ressources du web, il et possible de diffuser des publications numériques d’excellente qualité et de gérer de grandes quantités de données concernant leurs contacts et leurs audiences avec une relative simplicité.

En vous concentrant sur les objectifs de votre communication, en vous faisant assister par un rédacteur externe, un concepteur-maquettiste et un spécialiste de la diffusion sur internet, vous pouvez faire aussi bien que n’importe multinationale de plusieurs millions d’euros.

Et ce n’est pas parce que le thème que vous voulez diffuser est spécialisé ou que la technologie que vous offrez est complexe que votre livre blanc doit l’être. Un livre blanc de 12 ou 16 pages au contenu lisible et cohérent, présenté avec un design attrayant, bien ciblé et diffusé avec soin, vaut mieux qu’un livre blanc de 60 pages au contenu indigeste et mal distribué.

La condition du succès de vos livres blancs réside dans le fait de s’entourer de professionnels expérimentés.

Notre guide pratique sur la conception et la rédaction de livres blancs a été rédigé spécialement pour vous. Vous y découvrirez de nombreux conseils. Téléchargez notre guide gratuit.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Faites-moi part de votre opinion !

By | 2017-01-02T11:23:47+00:00 octobre 19th, 2016|Livres blancs, Marketing entrant|0 Comments

About the Author:

Spécialiste de la communication écrite, journaliste de médias d’entreprise, Pierre Vican a fondé Oxxalis en 2004. Conseil en communication web BtoB, l’agence est spécialiste du développement de contenus rédactionnels de qualité.Pierre est par ailleurs promoteur du livre blanc en Europe francophone. Il apporte aussi son conseil dans la rédaction de livres d’entreprise.Auteur d’une quarantaine d’ouvrages dans des sujets variés, ses écrits ont été publiés en France et à l’étranger.

Laissez votre commentaire

%d blogueurs aiment cette page :